La fin des zones blanches

Installation du Pylone au Bec-de-MortagneJusqu’alors, les habitants de Bec-de-Mortagne et de Daubeuf-Serville ne pouvaient passer ou recevoir d’appels sur leur téléphone portable, faute de réseau. Reconnues « zones blanches » depuis 2006, ces deux communes n’étaient couvertes par aucun opérateur de téléphonie. Cette situation, handicapante pour les habitants, est aujourd’hui sur le point d’être résolue ! En effet, des travaux d’implantation de pylônes sont en cours.
Aucun réseau mobile n’était accessible au cœur de Bec-de-Mortagne et de Daubeuf-Serville. Les communes, se trouvant dans une zone délaissée par les opérateurs privés de téléphonie, n’avaient d’autre choix que de financer elles-mêmes des pylônes de réception, un budget pharaonique pour des villages de moins de 700 habitants.

Un projet d’intérêt collectif

En 2016, dans le cadre du programme national de couverture des « zones blanches » et sous l’impulsion de Pascal Mabire et Pascal Delamare, respectivement maires de Bec-de-Mortagne et de Daubeuf-Serville, les deux communes, obtiennent un financement de l’État à hauteur de 100 000 euros pour l’acquisition de pylônes permettant l’installation d’équipements  de radiotélécommunication.

En mars 2017, les élus de la Communauté de communes Campagne de Caux votent la prise en charge de la compétence
Établissement et exploitation d’un réseau de communications électroniques afin de porter l’installation de ces deux pylônes, estimant que ce projet bénéficie aux communes alentours comme Annouville-Vilsmesnil par exemple et présente un intérêt général. C’est donc Campagne de Caux qui finance les frais restants.

 La 4G pour cette année

Mi-avril, les travaux ont débuté sur les deux communes. Le pylône du Bec-de-Mortagne sera haut de 45 mètres et celui de Daubeuf-Serville de 30 mètres. Ils seront exploités par Bouygues Télécoms (mais il sera possible d’accéder à tous les opérateurs). Les habitants pourront bénéficier d’une réception téléphonique en 2G et en  4G dès janvier 2019.

La Fibre optique

Projet Fibre OptiqueLes opérateurs privés n’investissent pas pour le déploiement de la fibre optique sur les 22 communes du territoire. Comme pour 605 autres communes du département, dans le même cas, ce déploiement est donc assuré par Seine-Maritime Numérique. Ce syndicat mixte, auquel Campagne de Caux adhère, est piloté par le Département et permet une mutualisation de moyens entre collectivités. Le programme d’investissement lancé par Seine-Maritime N­­umérique prévoit de raccorder 230 000 foyers d’ici 2023.
La société CONNECT76 (SFR Collectivités) exploitera et commercialisera ensuite le réseau public en fibre auprès de l’ensemble des fournisseurs d’accès à Internet.
À ce jour, Seine-Maritime Numérique nous informe que le déploiement de la fibre sur notre territoire a accusé du retard en raison d’études supplémentaires mais surtout du fait du délai pour la réception des câbles de fibre optique (forte demande nationale).
Concrètement aujourd’hui pour la marché qui concerne les territoires autour de Valmont, Goderville et Neufchâtel en Bray :
> Les NRO (nœuds de répartition optiques) sont posés à 100 % (pour Goderville c’est en cours).
> Les SRO (sous-répartiteurs optiques) sont posés à 16% (8/49)
> Les études de projets sont réalisées à 40/55 (73%)
> Les études d’exécutions sont réalisées 11/55 (20%)

Le démarrage des travaux est prévu fin octobre 2018
Les premières commercialisations chez les habitants auront lieu au 4e trimestre 2019.