test alt

la piscine Plein CielLa piscine Plein Ciel, une réfection coûteuse

La Piscine Plein Ciel construite en 1973 à Goderville, accueille chaque année plus de 35 000 nageurs dont 51% de scolaires (collèges et primaires). Équipement vieillissant et peu attractif, il nécessite aujourd’hui une extension d’au moins 320 m2 pour répondre aux besoins des pratiquants et des salariés. De plus, d’importants travaux de réhabilitation doivent y être menés comme l’isolation du bâtiment et sa mise aux normes pour l’accessibilité. Certains chantiers de mise en sécurité et d’entretien doivent également être entrepris. Malheureusement, des études ont révélé la présence d’indices de cavités sur la zone piscine et équipements sportifs godervillais (6 indices de cavités dont une zone napoléonienne), des indices complexes et onéreux à lever. De surcroît, dans l’éventualité où des cavités seraient signalées, celles-ci devraient impérativement être comblées sous peine de fermeture des bâtiments et équipements se trouvant sur la zone (piscine, gymnase, city-stade, skate-park).

 

Une piscine neuve

Devant l’impact financier d’une telle réhabilitation et la difficulté d’en mesurer les risques, le Conseil communautaire s’est exprimé dans sa majorité en faveur d’une étude de faisabilité pour la construction d’une structure neuve. Un projet restant à l’échelle de l’intercommunalité, tenant compte de la concurrence sur les territoires alentours mais plus attrayant et offrant plus de prestations.

Le coût de travaux prévisionnel de cette nouvelle piscine est estimé à 5 millions d’euros HT (3,5 millions d’euros chiffrés pour la réhabilitation de l’ancienne piscine). La future piscine se situerait à proximité des équipements sportifs communautaires (dojo et gymnase) afin de créer un espace cohérent dédié aux loisirs et au sport. ­­La piscine neuve pourrait voir le jour pour la fin 2022.